4e RENCONTRE MONDIALE POUR LA DÉFENSE DE LA VIE ET DE LA FAMILLE À ROME LES 18 ET 19 MAI 2017

 

 Les plus importantes associations pro-vie du monde ont réuni 120 présidents, délégués ou personnes engagées d'associations pour la défense de la vie et de la famille d'une vingtaine de pays, provenant des cinq continents, pour la quatrième rencontre annuelle du ROME LIFE FORUM en langue anglaise.

Choisir la Vie y était bien sur représentée  par notre déléguée aux relations internationales, Angelika de Poncharra.

 

Les organisateurs, Human Life International (fondé aux  États-Unis), LifeSiteNews (Canada), the Society for the Protection of Unborn Children (Grande-Bretagne), Family Life International (Nouvelle-Zélande) et Associazione Famiglia Domani (Italie), réunis dans le collectif Voice of the Family, ont choisi comme thème la protection des parents comme premiers éducateurs de leurs enfants, car la famille est attaquée de toutes parts dans le monde entier. Les deux journées se sont déroulées à proximité du Vatican pour faciliter l'assistance de prêtres et l'intervention de trois prélats, Carlo Cardinal CAFFARA, Raymond Leo Cardinal BURKE et Mgr Athanasius SCHNEIDER.

 

 S'il est impossible de résumer une dizaine de conférences d'experts venus de l'Église et du monde associatif, voici quelques idées centrales : Sr. Lucie de Fatima avait annoncé au Cardinal CAFFARRA que « la bataille finale portera sur la famille et le mariage », et nous sommes entrés dans ces temps d'apostasie et d'infidélité à Dieu Créateur, marqués par des persécutions, la confusion et des défaillances importantes jusqu'au sommet de la hierarchie de l'Église catholique et romaine, qui n'est plus toujours notre dernier rempart assuré. L'exhortation apostolique « Amoris Laetitia » de 2016 n'est pas en tout point conforme à l'enseignement traditionel de l'Église et  

contient de graves ambiguïtés. La culture de mort, le matérialisme, l'individualisme et le relativisme sont des conséquences des diverses révolutions des derniers siècles en France et en Russie, jusqu'à la révolution sexuelle de 1968. Ces idéologies ont amené une crise profonde du mariage, de la famille, de l'éducation et du respect dû à toute personne humaine dès sa conception. Cette crise mondiale exige une collaboration internationale des organisations pro-famille et pro-vie, qui - avec l'encouragement mutuel - est l'un des buts du Rome Life Forum.

 Mgr. Schneider et le Duc Paul von Oldenburg ont insisté sur l'importance du mariage chrétien et de la famille pour transmettre la Foi et l'amour inconditionnel aux enfants.  Les parents ont le droit et le devoir d'initier leurs jeunes aux lois de la vie et de défendre les valeurs non négociables de la civilisation chrétienne. C'est l'enseignement constant de l'Église, même si le pape François ne mentionne pas les parents comme premiers éducateurs dans les domaine de la sexualité. Et les cours d'éducation affective et sexuelle pour jeunes, publiés par le Conseil pontifical pour  la Famille sous le nom de « The Meeting Point », sont dangereux. L'éducation sexuelle des enfants dès la maternelle, imposée par le ministère de l'Éducation dans de nombreux pays, comme la France, et  obligatoire dès l'école primaire, a pour but de corrompre et de pervertir un  maximum d'enfants et de jeunes. L'incitation à la masturbation (dès la maternelle) et aux expériences sexuelles de toutes sortes, suivant l'insidieuse idéologie du «  genre», qui prétend qu'on pourrait changer de sexe comme on change un vêtement.

 Le Cardinal Caffarra a montré comment le démon détruit la Création divine spécialement en appelant un mal un bien et vice versa, en incitant à l'avortement et à l'homosexualité. Selon lui, nous sommes entrés dans les temps de l'anti-création, de la négation de la Vérité et du règne diabolique du mensonge et de la persécution. Nous tous, parents, grands-parents, laïcs, prêtres ou religieuses, devons défendre avec charité la Vérite et la chasteté, témoigner de l'évangile de Jésus-Christ et de l'enseignement traditionnel de l'Église. Il s'agit spécialemen de protéger la jeunesse d'une réduction de l'amour à un simple plaisir égoïste sans lien avec le mariage et la procréation.

 Les messages de Notre-Dame de Fatima sont, d'après le Cardinal Burke, à suivre fidèlement pour progresser dans la prière, la pénitence, le courage, la confiance en Dieu et en notre Mère aimante.

 

Les deux journées se sont terminées par une soirée de prière et d'adoration devant le Très Saint Sacrement, présidée par Mgr Schneider, suivie samedi 20 mai par la Marche pour la Vie dans le centre de Rome.

 

 Pour lire le texte des interventions, veuillez consulter les sites en anglais  https://www.lifesitenews.com/tags/tag/rome+life+forum+2017 ou  http://voiceofthefamily.com/rome-life-forum-2017-complete-texts-of-addre...   et la vidéo sur

l'enseignement pervers en France sur le site de reinformation.tv du 15 avril :      https://www.youtube.com/watch?v=g5_ixbeCzOs 

 

Sur la photo :

Table ronde des organisateurs, réunis dans le collectif Voice of the Family.

De gauche à droite, John Smeaton (Society for the Protection of the Unborn Children, GB),

John-Henry Westen (LifeSiteNews, Canada), Colleen Bayer (Family Life International, Nouvelle

Zélande) et Père Shenan Boquet (Human Life International, USA).

 

Tags: