Actualités Avril Mai 2012

Le Conseil constitutionnel valide l'accouchement sous X

Dans une décision du 16 mai relative à une question prioritaire de constitutionnalité sur les modalités d'accès aux origines des personnes nées "sous x", le Conseil constitutionnel ne remet pas en cause le droit reconnu à la mère de s'opposer à la révélation de son identité.



L'avortement en débat à l'île Maurice

A l’Ile Maurice l’Assemblée nationale débat en deuxième lecture du projet de loi visant à légaliser l'avortement dans des cas spécifiques (en cas de viol, d'inceste, ou s'il y a danger pour la vie de la mère). Adopté en Conseil des ministres, le 4 mai, ce projet de loi a été débattu au Parlement le mardi 22 mai. Face à cette menace, près de 400 personnes ont répondu dimanche 20 mai à l'appel de la "Plateforme Pour la Vie", émanant de l'Eglise catholique et de la commion anglicane, pour dire leur opposition au projet.



Des milliers de personnes à la Marche pour la vie au Canada

Près de 20000 manifestants pro-vie ont envahi les rues d'Ottawa à l'occasion de l'annuelle «Marche pour la Vie». Cette manifestation avait lieu deux semaines après qu'un député conservateur eut essayé de rouvrir le débat. Le premier ministre Stephen Harper a rejeté le projet de loi d'initiative parlementaire du député Stephen Woodworth à la fin du mois d'avril, mais cela a permis de raviver le débat sur ce sujet tabou. Les manifestants ont exhorté le gouvernement à légiférer sur l'avortement afin de garantir la protection de tous les êtres humains, du moment de leur conception jusqu'à leur mort naturelle. L'événement était aussi l'occasion de commémorer le jour de 1969 où le Parlement canadien a pour la première fois décriminalisé l'avortement dans certaines circonstances. (Sources : le salon beige)



Echec des lobbies pro avortement et pro homosexuel à l'ONU

Les jeunes militants sont arrivés à l’ONU en foule la semaine dernière. Leur objectif : tenter de récupérer la 45ème session de la Commission sur la Population et le Développement (CPD) en faisant la promotion des droits homosexuels et de l’IVG. Soutenus par des organisations puissantes telles la Fédération internationale du planning familiale (IPPF) , la Youth Coalition, et la International Women’sHealth Coalition ( Coalition internationale de la santé des femmes, IWHC), les jeunes militants ont activement sollicité les diplomates afin que ceux-ci ajoutent au document un langage controversé, qui aurait pour effet d’affaiblir les droits et responsabilité des parents dans l’éducation sexuelle de leurs enfants .Même si l’éducation sexuelle complète a été insérée au document, certains Etats ont refusé que cette référence subsiste sans être accompagnée des « droits, devoirs et responsabilités des parents » de fournir « la direction et les conseils appropriés dans le domaine de la sexualité et de la procréation ». Par ailleurs, les références aux droits sexuels et procréatifs comprises dans le document excluent explicitement l’IVG en tant que méthode de planning familial.





ETATS-UNIS : échographie préalable à l’IVG

L'État de la Virginie, dans l'est des États-Unis, a décidé qu'à partir du 1er juillet prochain, les femmes souhaitant avorter, devront subir une échographie.

"C'est tout simplement une insulte faite aux femmes et aux médecins", a réagi Rosemary Codding qui dirige le Falls Church HealthCare Center à Falls Church, en Virginie. "C'est une intrusion totale du gouvernement dans le cabinet médical, avec un seul objectif, continuer à faire honte aux femmes et les rabaisser", a dit à l'AFP la directrice de ce centre de santé pour les femmes qui réalise un millier d'avortements par an.

En vertu de la loi votée pour "aider les femmes à prendre une décision bien informée", la Virginie fera partie des huit Etats américains qui obligent une femme désirant un avortement à passer une échographie la veille de l'avortement, et qui impose à son médecin de lui proposer de voir l'image du foetus et d'entendre les battements de son coeur pendant que lui-même le décrit.

(sources : le salon beige)



Irlande :

résistance à l’avortement Le Parlement refuse de légaliser l’avortementpar 111 voix contre 20.



Uruguay :

la culture de mort ne perce pas Un projet de loi adopté fin 2011 par le Sénat visant à légaliser l'avortement en Uruguay ne sera pas voté par la chambre basse du Parlement par manque de soutien des élus de la majorité de gauche.



Subventions publiques :

le planning familial obtient gain de cause Les moyens financiers du Planning familial vont être reconduits à hauteur de 2,6 millions d'euros en 2012, comme les années précédentes. En février, le Planning s'était plaint d'une baisse de 500 000 euros de ses financements. Le ministère fait "un effort financier supplémentaire de 500.000 euros pour reconduire les moyens du Mouvement français pour le Planning Familial". "Le Planning Familial recevra également une subvention complémentaire de 263.000 euros du ministère, notamment, pour la promotion des droits des femmes".

Tags: