Au cœur des détresses des femmes enceintes en difficultés

Après le succès de la Marche pour la Vie du 17 janvier dernier qui a rassemblé à Paris près de 20 000 personnes, l'association CHOISIR LA VIE a décidé, outre son travail de veille et de réactivité quant aux atteintes à l'enfant à naître (notamment à l'heure de la révision des lois de bioéthique),  de centrer ses actions, pour l'année 2010 autour de l'aide aux femmes enceintes en difficultés. 

 
Celles-ci vont s'articuler autour de 3 axes principaux: 

 
  • Large diffusion du dossier de réflexion « Avortement: réflexions et témoignages »
Ce dossier de réflexion et de témoignages est destiné aux responsables d’associations ou de structures sociales, aux femmes enceintes en situation de détresse et à tous ceux qui peuvent être amenés à les rencontrer. 35 ans après la légalisation de l’avortement, il est une invitation à poser un regard de vérité et de compassion sur la réalité de cette pratique aujourd’hui, et à faire un bilan sans idéologie ni faux-semblants. 

 
    • Développement de l'antenne d'écoute téléphonique mise en place depuis quelques mois.
A travers une écoute amicale, anonyme, le réseau d'écoute téléphonique mis en place quotidiennement assure aux femmes enceintes en difficultés un soutien moral, matériel parfois, et offre des conseils et une orientation, pour les femmes qui le désirent, vers des maisons d'accueil leur permettant de vivre sereinement leur grossesse et de construire leur avenir avec leur enfant.
Choisir la Vie entretient, de ce fait, un partenariat étroit avec les maisons d'accueil Amado.  

 
Sera également accueillie comme principale conférencière, le 27 mars à l’occasion de l’assemblée générale annuelle de Choisir la Vie, Monique Bourdais, fondatrice de Magnificat. 

 
  • Poursuite de la diffusion de la pétition pour le droit à l'information des femmes enceintes en difficultés
De nombreux témoignages attestent que les organismes sociaux ayant pour objet de proposer l’avortement, sont de fait incapables de communiquer en vérité les aides morales et sociales aux femmes enceintes en situation de détresse, en vue de l’accueil de leur enfant.
C’est pourquoi CHOISIR LA VIE demande le  soutien des initiatives d’aides à la maternité fondées sur l’accueil inconditionnel de la vie humaine, et la mise en place d’un projet de loi spécifique pour le droit à l'information des mères.
  • Pour rendre obligatoire la communication à toutes femmes enceintes en situation de détresse, ou demandant à avorter, les coordonnées de personnes et d’associations susceptibles
    • de porter un regard plein de respect sur la maternité et la vie dès son commencement
    • d’informer des moyens et des aides à leur maternité dès le premier mois de grossesse
    • de reconnaître les détresses spécifiques et d’orienter vers des réponses adaptées
  • Pour leur délivrer une information complète sur les risques et les conséquences physiques et psychologiques de l’avortement chez la femme
  • Pour informer les femmes de leur droit à être protégées dans la maternité en toutes circonstances
  • Pour la reconnaissance des professionnels de la santé et du social pour qui le respect inconditionnel de la vie humaine fait partie du sens de leur métier

Tags: