Décision du CEDH: communiqué de Choisir la Vie

Une décision qui ne saurait avoir de justice que le nom

Alors que la Cour européenne des droits de l’Homme vient de rendre sa décision dans l’affaire Vincent Lambert, Choisir la Vie entend manifester sa profonde consternation devant une décision qui ne saurait avoir de justice que le nom !
En effet, en autorisant l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation de Vincent Lambert, sans le qualifier de violation du droit à la Vie, la CEDH vient purement et simplement de légaliser la pratique euthanasique d’un patient handicapé qui n’a pas expressément manifesté sa volonté de mourir et dont les proches s’y opposent.
Pire encore, en déclarant irrecevable la plainte des parents de Vincent Lambert pour mauvais traitements envers leur fils, elle nie la voix des sans voix, de ceux dont la grande vulnérabilité et la fragilité ne permettent plus de s’exprimer.

Choisir la Vie dénonce cette régression par laquelle la justice ne protège désormais que les bien-portants et qui place le droit à la vie uniquement sous l’angle utilitaire.

Choisir la Vie rappelle que des dizaines de milliers de personnes s’étaient mobilisées en janvier dernier lors de la Marche pour la Vie à Paris pour défendre Vincent Lambert et rejoint la supplication de bon nombre d’associations d’autoriser le transfert de Vincent Lambert dans une unité adaptée à son état où il pourra bénéficier d’une attention et d’une  protection légitimes.

Tags: