Discours final de Cécile EDEL lors de la MPLV 2017

Chers amis,

Nous nous étions donnés rendez- vous aujourd’hui

Aujourd’hui, à Paris, pour « marcher pour la Vie ! »,

Et vous avez dit oui !

Tous unis, vous vous êtes rassemblés ici et je ne peux que vous redire combien je vous remercie.

Merci d’avoir, encore une fois, bravé le froid, les distances, mais aussi parfois les faux-jugements, les injures et les « quant dira t’on ? » pour être encore une fois la voix des sans voix. La voix de ces touts petits dont on a supprimé la vie.

Plus de 9 millions en France depuis 42 ans, ça suffit !

Mais cette marche, vous le savez, n’est pas finie…Cette marche, n’est pas une fin en soi…Elle est une invitation à persévérer avec courage et détermination, à continuer chacun à vous mobiliser là où vous serez ! Dans vos familles, dans votre profession, dans vos engagements politiques et associatifs…Surtout, continuez !

Vous venez de marcher 1heure ½ durant dans Paris, sous le slogan « IVG tous concernés ! » ; ce slogan doit résonner en nous comme un appel, un appel à prendre nos responsabilités.

Oui, nous sommes tous concernés par l’IVG… Nous sommes tous concernés par cet acte qui, orchestré, remboursé, encouragé par notre gouvernement, ne peut que nous interpeler tous et chacun en particulier sur la place que nous accordons dans notre société mais aussi chacun personnellement à celui qui dérange, celui qui est différent, à celui que l’on a communément pris l’habitude d’appeler « non désiré », celui qui soit- disant n’a pas le droit de cité...Demandons- nous quelle place nous lui laissons? Quelle place laisse t’-on aujourd’hui au plus fragile, au mal aimé ?

Demandons-nous quel regard véritablement nous portons sur l’enfant qui arrive «  par surprise », dirons-nous ?

C2yXzP1WgAAgUrNQuel regard portons-nous sur la femme, si jeune parfois, qui attend un enfant ? Sur l’enfant handicapé ? Sommes-nous prêts à accueillir et reconnaitre ces vies même si imparfaites, même si mal aimées ?

Sommes-nous prêts à redire un grand oui à toute Vie !

Oui, l’IVG nous sommes tous concernés !

Non, l’avortement ne concerne pas seulement la femme!

Il nous interpelle tous et chacun en particulier, dans nos vies...certains même seront confronter de près à des cas de conscience :

Ainsi, je pense à toi, Adrien, Pharmacien contraint de délivrer la pilule du lendemain,

A toi, Salomé, qui aurait tant voulu donner une chance à ton bébé mais qui par pression, a avorté

A toi, Julien, médecin qui va devoir pratiquer une IVG demain…

Notre slogan « IVG tous concernés ! » doit également résonner en nous comme un appel à l’engagement… Plus de 220 000 avortements par an, c’est autant de vies supprimées, de souffrances non exprimées...

Nous ne pouvons plus et nous ne devons plus nous taire ! Nous devons aujourd’hui plus que jamais témoigner et oser dire la vérité de ce qu’est la réalité de l’IVG.

Et, peu importe si notre gouvernement, par cette nouvelle loi sur le délit d’entrave, veut bâillonner ceux qui osent dire la vérité, ceux qui osent résister. Peu importe, si notre gouvernement veut même priver les femmes de témoigner de leur souffrance et leurs regrets d’avoir avorté, si notre gouvernement use des méthodes d’intimidation et de répression les plus sordides pour voiler le drame que constitue l’avortement, car vous comme moi, ne nous soumettrons à aucune loi injuste et tyrannique.

Car la vie est au-dessus des lois mais la loi doit servir la vie !

Nous sommes un peuple en route, un peuple qui marche, un peuple qui n’a pas peur !

Chers amis, je vous demande : avez-vous peur ?

Je sais que vous n’avez pas peur car vous savez combien la vie humaine est sacrée, toute vie humaine, chaque vie humaine est sacrée…et vous êtes prêts à témoigner de cette vérité. Chers amis, vous vous êtes levés aujourd’hui, je vous invite à rester debout !

Je vous invite à résister, à continuer à être la voix des sans voix même si cela implique que vous deveniez, à cause de cela, des « hors la loi » !

Je vous appelle à continuer de vous mobiliser, à vous engager, à prendre vos responsabilités et surtout à continuer d’espérer contre toute espérance

Car, au fond vous le savez : « Nous ne lâcherons pas, Nous ne renoncerons pas, nous ne trahirons pas et nous gagnerons, nous l’emporterons ! »