Expérimentation sur l'embryon

COMMUNIQUE DE PRESSE: EXPÉRIMENTATION SUR L’EMBRYON :
de la clause de conscience à l’interdiction totale de toute expérimentation sur l’embryon

Dans la nuit de mercredi à jeudi, la commission spéciale de révision des lois de bioéthique à l’Assemblée a adopté un amendement tendant à poser le principe d’une clause de conscience pour les soignants et les chercheurs amenés à travailler sur les embryons et cellules souches.
Ainsi, "Aucun chercheur, aucun ingénieur, technicien ou auxiliaire de recherche quel qu’il soit, aucun médecin ou auxiliaire médical n’est tenu de participer à quelque titre que ce soit aux recherches sur des embryons humains ou des cellules souches embryonnaires autorisées".

L’association Choisir la Vie salue ce maintien de la liberté de conscience des soignants et chercheurs mais estime qu’une telle clause est parfaitement insuffisante dès lors que la commission persiste à renouveler les dérogations entourant le principe d’interdiction de la recherche sur l’embryon.

L’association Choisir la Vie encourage la recherche sur les cellules souches adultes qui a déjà fait preuve de son efficacité. Elle sollicite l’interdiction de toute expérimentation sur l’embryon sans aucune dérogation.

Contact presse : 06 72 01 53 31

Fichier attachéTaille
clv-communiquepresseexpemb.pdf541.61 Ko

Tags: