L' harmonisation pro-mort des législations européennes

Hier, mardi 23 février 2010, l'assemblée nationale a adopté par 462 votes positifs, contre 7 contre et 2 abstentions, la résolution pro-mort du parti socialiste visant à promouvoir l’harmonisation des législations européennes applicables aux droits des femmes suivant le principe de la « clause de l’Européenne la plus favorisée » .



En dépossédant ainsi les français de la souveraineté la plus élémentaire en matière de choix des repères fondamentaux du droit de la famille et en les soumettant aux législations les plus transgressives choisies par certains pays européens, cette résolution tend à aligner le droit français sur le droit des États membres de l'Union européenne les plus progressistes dans chaque domaine du droit de la famille.



CHOISIR LA VIE entend dénoncer une telle résolution en ce qu'elle renferme, dans ses dispositions relatives à la santé reproductive (alinea 17) , un élargissement du droit d'accès à l'avortement sur les législations les plus permissives, à savoir notamment la législation britannique qui autorise l'avortement jusqu'à 24 semaines.



La France, par ce vote, manifeste un véritable mépris de la souffrance des femmes et préfère accroître le taux d'IVG davantage que secourir les femmes enceintes en difficulté en leur offrant les moyens nécessaires à l'accueil serein de leur enfant.



CHOISIR LA VIE entend saluer le courage de Alain Marty, Etienne Pinte, Jean-Frédéric Poisson, Christian Vanneste, Véronique Besse, Dominique Souchet et François-Xavier Villain qui ont courageusement marqué leur attachement au respect de la vie en votant contre cette résolution et appelle de ses voeux un réveil des consciences en faveur d'une législation offrant aux femmes le droit de mener à bien leur grossesse grâce à des aides gouvernementales en faveur de l'accueil de la vie.



Contacts presse: 06 72 01 53 31

Tags: