Le congrès Pro-Vie à Berlin donne l'alerte

 

Vendredi 15 septembre, veille de la Marche allemande pour la vie, le collectif Bundesverband Lebensrecht a organisé un congrès d'une demi-journée au coeur de Berlin. Sous le thème « Bioéthique et dignité humaine », sept intervenants hautement qualifiés, dont des professeurs en médecine et des membres du parlement, ont mis en garde contre la face cachée des manipulations génétiques et les dangers incalculables du transhumanisme pour toutes les générations futures.

Le désir de créer l'homme parfait inspire les pires folies à des chercheurs, qui sont largement subventionnés, surtout en Grande-Bretagne et en Chine. La médecine reproductive manipule des gamètes et des embryons et en élimine la majorité sans scrupules. Les nombreuses séquelles des fécondations in vitro (FIV) pour la mère et l'éventuel enfant rescapé sont sous-évaluées. La chirurgie du génome humain (CRISPR), mise au point par J. Doudna et E. Charpentier, permet de modifier les gènes à volonté et à peu de frais et est la découverte la plus dangereuse depuis celle de la bombe atomique, car elle modifie chaque cellule et tous les descendants et affecte fondamentalement l'avenir de toute l'humanité. Des bébés issus de trois parents, des mères exploitées comme simples « porteuses », des embryons congelés font oublier que tout enfant conçu est une personne humaine complète, à respecter et à aimer. Des utérus artificiels (« Bio-bags ») fonctionnent déjà pour couver des agneaux et seront bientôt disponibles pour faire grandir des fœtus en dehors du corps de la femme. La recherche est sur le point de créer des gamètes humains artificiellement, en partant de cellules-souche pluripotentes. Cela donnera des embryons-objets sans protection contre les pires fantasmes. Le transhumanisme veut améliorer les caractéristiques physiques et mentales de l'homme par les sciences et les techniques, spécialement la génétique, la robotique, l'informatique et les nanotechnologies. L'organisation mondiale « Humanity+ » et des géants de l'Internet soutiennent ce vieux rêve de l'homme d'échapper à la maladie et à la mort et de transcender ses limitations biologiques. L'idée transhumaniste de télécharger un cerveau humain sur un ordinateur, par exemple, pour créer une « super-connaissance planétaire » et l'espèce « post-humaine » montre la négation totale de Dieu, de sa création et de toute éthique par ces idéologues. Avec les progrès de la recherche, le transhumanisme est devenu un immense danger pour toute l'espèce humaine. Le colloque, qui a réuni une centaine de participants, s'est terminé par un vibrant appel à défendre la valeur intrinsèque de toute vie humaine de la conception à son terme naturel, car tout homme est une merveille, créée et aimée par Dieu. La Constitution allemande commence par ces mots : « La dignité de l'homme est intangible. Tout pouvoir politique doit la respecter et la protéger. » Qu'attendons-nous pour alerter notre entourage? Telle est la mission que les conférenciers nous confient.

Rédaction : Angelika de Poncharra, déléguée de CHOISIR LA VIE aux relations avec les étrangers

Tags: