Le gouvernement favorise le recours à l'avortement

COMMUNIQUE DE PRESSE



Le recours à l'avortement est trop élevé, mais le gouvernement l'encourage quand même

Alors que le projet de loi Taubira sur le mariage pour tous semble accaparer les esprits tant auprès de ses partisans que de ses opposants, insidieusement, sans grand tapage médiatique, le gouvernement poursuit son dessein de destruction de la famille et de son identité et continue de s’attaquer au plus fragile de ses membres : l’enfant à naître. Ainsi, et paradoxalement, alors que le 38e anniversaire de la loi Veil en ce 17 janvier dernier faisaient dire et rappeler, y compris par les plus grandes défenderesses de l’avortement, que le nombre des avortements demeurait trop élevé, la ministre de la santé, après avoir mis en place le remboursement intégral de l’IVG, s’empressait d’annoncer une revalorisation du tarif à hauteur de 50% en faveur des établissement de santé pratiquant l’avortement pour mars prochain. De la même manière, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem entend investir le champ d’internet et faire recouvrer à l’Etat la première place en matière d’information sur l’avortement et la contraception. C’est ainsi qu’elle entend mettre fin à la trop grande visibilité sur Internet des sites pro-vie accusés de faire du prosélytisme anti-IVG en créant un site dédié, labellisé et surtout bien référencé créé en partenariat avec le Planning familial, les centres d’IVG et la Cadac (coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception).

Choisir la Vie dénonce ces mesures révélatrices d’une volonté toujours plus accrue de favoriser le recours à l’avortement et la censure opérée par le gouvernement face à ceux qui osent en révéler la réalité."

Tags: