Retour sur la marche pour la Vie de ROUMANIE (IASI)

Chaque année les mouvements Pro Vie Roumains organisent un « Mois pour la Vie » pendant tout le mois de mars. Le point d’orgue des activités organisées dans ce cadre est la série de Marches pour la Vie.

Cette année une marche était organisée dans 600 villes ou villages de Roumanie et de Moldavie le samedi 23 mars à cause de sa proximité avec la fête de l’Annonciation. Parmi les grandes marches celle de Bucarest la capitale de la Roumanie organisée par les étudiants pro Vie a réuni entre 5 et 10 000 marcheurs et celle de IASI deuxième ville de Roumanie par la population. Nous avons été invités à participer à cette marche de IASI, ville située en Roumaine à quelque dix kilomètres de la frontière de la Moldavie. Cette marche a donc un rôle particulier puisqu’elle se situe au cœur du territoire constitué par l’ensemble des deux pays. Une autre caractéristique importante est qu’elle est organisée par le diocèse orthodoxe de IASI qui fournit à la fois les cadres de la marche et des fonds nécessaires pour l’organiser.

Cette marche a réuni 8000 marcheurs dans une ambiance très joyeuse. Elle s’est déroulée dans le centre historique et est revenue à son point de départ après un parcours de 2,5 kilomètres. J’ai été invité à parler aux marcheurs depuis le podium avant le départ de la Marche ainsi qu’un Anglais, Mr Christopher Ryan d’ADF International et une Américaine résidant à temps partiel en Roumanie. J’ai fait un discours en Français traduit en Roumain par l’épouse d’un pope de IASI. Deux chorales de jeunes élèves et une d’étudiants en médecine se sont produites sur le podium avant le départ. La marche elle-même s’est faite en silence. A l’issue j’ai été invité avec les quelque deux cent organisateurs au siège de l’évêché orthodoxe pour un débriefing en présence de l’évêque du lieu, Monseigneur Stefanos. J’ai été convié à donner mon point de vue et les ai félicités pour leur belle performance. Le soir j’ai été invité à dîner avec les organisateurs dans une ambiance très chaleureuse. Le respect de la vie reçoit un soutien important en Roumanie car la natalité y est faible, actuellement 9 naissances par an pour 1000 habitants : Entre 1990 et 2014 la population de la Roumanie a ainsi baissé de 23 à un peu moins de 20 millions d’habitants et atteint 19,1 million en 2018 ce qui entraine un vieillissement rapide de la population.

Paul GINOUX DEFERMON, vice-président de Choisir la Vie

Tags: