Retour sur la MPLV 2019

ÉCHOS AUTOUR DE LA MARCHE POUR LA VIE 2019 À PARIS

 

I. VEILLÉE DE PRIÈRE à l'église St. Germain l'Auxerrois, samedi 19 janvier à 20 h 30

En union de prière avec l'archevêque de Paris, Mgr Aupetit, M le curé a invité l'assemblée nombreuse à combattre le péché, à porter la lumière de l'Évangile et à prier pour tous les enfants, à naître, nés, non nés, en souffrance et leurs parents.

Dans son sermon, Frère Antoine-Marie a actualisé le rôle de st Joseph, protecteur de la Vie. Il a respecté Marie et il est le modèle des fiancés chastes et des époux chastes. Les filles doivent se respecter et se faire respecter. Nous devons garder ou retrouver la chasteté en nous maîtrisant. Joseph prend ses responsabilités et assure les conditions matérielles de sa famille. Il arrache l'Enfant-Jésus tout de suite à la persécution, aux décrets ou lois iniques, aujourd'hui ce serait à l'industrie de l'avortement. Joseph est le protecteur de la vie intérieure, qui permet d'écouter Dieu et est la base de toute bonne action.  La vie triomphera de la mort !

II. VILLAGE DE LA VIE dimanche 20 janvier 2019

avec les stands de différentes associations pro-vie, toutes réunies :

La Fondation Jérôme Lejeune, Choisir la Vie, les Associations Familiales Catholiques, Mère de Miséricorde, Alliance Vita, One of us.

III. ALLOCUTIONS AVANT LA MARCHE, Paris Porte Dauphine, à 13 h 30

Odile Guinnepain, responsable de l’antenne « Nos mains ne tueront pas » de CHOISIR LA VIE a défendu  en tant que professionnel de santé l’objection de conscience.

Adélaïde POUCHOL, porte-parole de la marche, a demandé le respect de la vie de la conception à sa fin naturelle et la prise en compte de la détresse non seulement matérielle. Les mères sans mari sont les nouveaux pauvres. On ne supprime pas une vie pour régler un problème.

IV. LA 13MARCHE INTERNATIONALE À PARIS dimanche 20 janvier 2019

aurait rassemblé entre 45.000 et 50.000 personnes, malgré le froid.

Mgr REY, évêque de Fréjus-Toulon, était présent, et le pape avait envoyé un mot d'encouragement aux marcheurs.

V. SUR LE PODIUM À L'ARRIVÉE, place du Trocadéro :

Un animateur  rappelle que nous sommes tous blessés, tous imparfaits, mais que toute vie vaut la peine d'être vécue et est merveilleuse. Chacun est unique ! Laissons parler nos cœurs !

Un jeune porteur de trisomie dit « J'ai le droit de vivre comme vous ! Je travaille et j'ai beaucoup d'amis. Ma vie est belle. Protégeons le plus faible ! Je vous aime ! »

Dr Mario FIAD, sénateur et médecin argentin, avait organisé beaucoup d'auditions sur la réalité et les conséquences de l'avortement quand le Parlement de son pays avait voulu dépénaliser l'avortement jusqu'14 semaines. Malgré de fortes pressions intérieures et extérieures, le Sénat argentin a rejeté le projet de loi fin 2018, après que presque un million de personnes, dont énormément de jeunes, soit descendu dans les rues de différentes villes d'Argentine.

Nicolas SEVILLIA, délégué général de la Marche, demande que tous servent la vie tous les jours, toute l'année, avec la petite fille Espérance qui fait marcher le monde.

VI. LES CHANTEURS FRANÇAIS GABRIEL ET PATRICE MARTINEAU

ont interprété « Choisis la vie ! » et « Résiste », ainsi que « On rit de tout dans la famille ! » et « Le fruit de vos entrailles ».

VI. AU MOINS UN BÉBÉ SAUVÉ PAR LA MARCHE

Un couple d'étrangers, venu à Paris pour un avortement cette semaine, a croisé la Marche et discuté avec des bénévoles, qui l'ont convaincu de garder le bébé !

 

Rédaction : Angelika de Poncharra, déléguée pour l’étranger de Choisir la Vie

Tags: