Témoignage d’I. (Mère de famille) venue de Toulouse pour la Marche pour la Vie à Paris.

"Parce que je viens de loin et que je me suis déjà mobilisée à plusieurs reprises cette année, je me suis demandé si ma présence à la marche était finalement justifiée... En d’autres termes, la marche pour la vie : est ce une manif comme toutes celles qui ont fleuri ces derniers mois ?

D’un côté, je dirais oui, puisque comme dans les autres manif, on y rencontre toutes sortes de manifestants :

Des familles, bien sûr,  souvent au grand complet, avec des petits enfants tout heureux, perchés sur les épaules de leur père ; des couples plus âgés qui marchent calmement main dans la main ; des  religieux qui apparemment ne cherchent pas à passer incognito ; des hommes de 40/50 ans  tout de jaune et rouge vêtus qui se sont amusés à suivre le dress code espagnol  à la lettre et puis aussi des jeunes branchés et enthousiastes : une nouvelle génération qui arbore des « peintures de guerre jaunes et rouges », un bandeau rouge au front et qui porte haut et fier les panneaux que leur a proposé l’organisation.

Tout ce petit monde marche avec sérénité. Certains viennent de loin, comme ce groupe de Toulouse qui a sacrifié 24 heures tout compris à la participation à cette marche.  

En revanche, ce qui diffère des autres manifs, c’est l’esprit...

Quelque chose m’a frappé : personne ici ne cherche à justifier sa présence. Nous sommes là, un point c’est tout. Nous avons peu de conversations  sur les dernières mesures et les derniers projets  gouvernementaux : le rouleau compresseur de la culture de mort est en marche depuis longtemps, rien de vraiment nouveau !  Enfin et surtout, nous entendons peu de pronostics sur le nombre de marcheurs présents... Non, tout le monde sait que ce n’est pas le nombre de manifestants qui fera le poids contre la culture de mort.  C’est un combat de David contre Goliath ! Et pourtant tous sont là, sûrs que c’est là qu’il faut être, que le combat est juste et indispensable, mais que ce combat se joue sur un autre plan !  Et chacun est confiant, nul ne sait quand, mais un jour, la vie aura le dernier mot."

Tags: