Journal du vendredi 13 janvier sur TVLIBERTÉS
"Le 22 janvier les pro-famille retournent dans la rue ! Comme tous les ans depuis 2005, à l’exception de 2016 du fait des attentats, des milliers de personnes vont manifester leur volonté de défendre la vie depuis sa conception. Dans un climat législatif hostile, avec le vote récent de la loi créant le délit d’entrave à l’avortement, les organisateurs espèrent une large mobilisation. Cécile Edel, présidente l’association Choisir la vie nous en dit plus sur cet événement." A partir de la 27éme minute

https://www.tvlibertes.com/2017/01/13/13425/journal-vendredi-13-janvier-2017-societe-vignette-critair-debarque

Chaque année depuis plus de dix ans, le troisième dimanche de janvier, des dizaines de milliers de citoyens, toutes générations con­fondues, arrivent de toute la France, voire de l’étranger, et parcourent plusieurs kilomètres dans Paris pour « marcher pour la Vie ». Mais qu’est ce donc Marcher pour la Vie ? Que peut donc signifier cet acte de manifestation, en particulier cette année, dans un contexte si hostile au respect de la vie de l’enfant à naître et d’une manière plus générale si hostile à tous ceux qui souhaiteraient défendre ce dernier ?

AVEC MGR DE KERIMEL, sur l'avortement : émission à voir et diffuser !

Cécile Edel, présidente de Choisir la Vie et vice-présidente de l’association qui organise la Marche pour la Vie du 22 janvier à Paris rappelle l’actualité du combat pour la défense de la vie humaine innocente. Elle nous donne des nouvelles encourageantes du combat pro vie en Pologne où le nombre d’avortements est descendu en quelques décennies de plus de 100 000 à quelques milliers. Rendez-vous le dimanche 22 janvier à 13h30 place Denfert-Rochereau.

Après le succès de la première journée pour la vie menée le 31 mai dernier, la deuxième édition se prépare à l’Assemblée Nationale avec le député Jacques Bompard.

A l’aube de la Marche pour la vie, soyez nombreux à venir entendre les intervenants qui ont accepté de venir rappeler que la défense de la vie est un fondamental en politique. Aux postures démagogues d’élus affirmant que doit être défendue la « sanctuarisation de la contraception et la non-remise en cause de l’avortement », aux vindictes militantes de députés affirmant qu’il ne peut être donnée vie à des enfants conçus « hors projet parental », doit être rappelé qu’il n’est du ressort des officiers du palais Bourbon comme des adulateurs des partis de s’immiscer dans les foyers familiaux.

S'abonner à Front page feed