Le 26 avril 2016, le député, Jacques Bompart déposait à l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à protéger l'embryon.

Nous avons sélectionné quelques phrases extraites de cette proposition de loi :http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion3696.asp

Mesdames, Messieurs,

La loi de modernisation de notre système de santé et la décision du Conseil constitutionnel du 21 janvier 2016 constituent une véritable atteinte à la dignité humaine.

Le ministère de la Santé, sous l’égide de Marisol Touraine, avait lancé, quarante ans après la loi Veil, en septembre 2015, une campagne pour le droit à l’avortement : « L’IVG, c’est mon droit. »

Six mois après, Charlotte d’Ornellas a enquêté auprès de jeunes femmes qui ont connu cette douloureuse épreuve. Un reportage et des témoignages bouleversants.

Source: http://www.bvoltaire.fr/charlottedornellas/reportage-livg-nest-acte-anodin%2c251777?utm_content=buffer8863e&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

 

Découvrez la nouvelle campagne de visuels destinés aux réseaux sociaux pour dénoncer le scandale de la PMA « sans père » et de la GPA (Gestation Par Autrui).

Ces deux pratiques sont indignes et intolérables. Elles introduisent une inégalité entre les enfants en privant délibérément certains de leur père et/ou de leur mère.

Parce que nous respectons la douleur de tous les enfants qui ont perdu leur père et leur mère, nous refusons la fabrication d’orphelins.

Aidez-nous en relayant largement ces visuels sur les réseaux sociaux.

Source: http://www.lamanifpourtous.fr/actualites/9079/

Le dimanche 29 mai 2016 partout en France, nous fêterons les mères.

Mais c'est aussi, comme chaque année depuis 16 ans, la journée nationale pour la Vie.

Des affiches, tracts, autocollants sont à votre disposition ainsi qu' un livret expliquant ce qu'est cette journée nationale pour la Vie et les actions à mener ce jour là.

N'hesitez pas à passer commande auprès de clvsecretariat@gmail.com  ou à demander plus de renseignements  à info@choisirlavie.fr

Le dimanche 17 avril, La marche pour la Vie de Bruxelles a rassemblé plus de 2000 personnes en progression par rapport à l'an dernier.

Comme les autres années la marche a été bilingue. Il y a eu un groupe de contre manifestantes féministes qui ont essayé de perturber le rassemblement initial mais la police était bien présente et les a vite neutralisées.

Avant et après le parcours d'environ 1500 mètres des médecins wallons et flamands ont témoigné des horreurs de l'avortement et de l'euthanasie et plus généralement de la culture de mort qui règne en maître dans toute la Belgique à l'image des Pays Bas voisins La dynamique équipe qui travaille autour de Paul Forget, président de la Marche pour la Vie de Belgique avait invité plusieurs délégations étrangères.

S'abonner à Front page feed